Notre Avis sur la Spiruline

Bien que je ne sois pas un sportif professionnel, encore moins de haut niveau (je ne m’entraîne pas dans le but de participer à des compétitions), je fais beaucoup de sport. En effet, le sport, au début, était pour moi un moyen de dégager le stress du boulot, avec toute la pression des patrons, la concurrence parfois très rude avec les collègues, etc.

D’ailleurs, je pensais aussi (et je le pense toujours) que pour une meilleure forme et pour être en bonne santé, les activités intellectuelles et celles physiques doivent être équilibrées. Plus tard, j’ai pris plaisir à faire du sport, notamment le vélo. Jusqu’à maintenant, je parcours des kilomètres et des kilomètres avant de partir au boulot et le week-end, je ne faisais pratiquement que ça. Mais je me sentais de plus en plus fatigué et plus la distance que je fais chaque jour diminuait à cause de la fatigue, plus je m’énervais plus facilement dans la journée, notamment au boulot.

Je me suis alors dit qu’il fallait que je fasse quelque chose. En effet, quand j’ai dit que j’aimais le sport, j’aimais surtout le fait de toujours pousser mes limites, de me surpasser, et ça m’a vraiment affecté de constater que j’avais de moins en moins de force, que je régressais, et cette régression, elle concernait aussi mon efficacité au boulot. Et comme par miracle, dieu (ou les dieux je ne sais pas) m’a fait rencontré un ancien camarade de fac qui m’a parlé de la spiruline.

Lucien, mon camarade de fac, m’a conseillé la spiruline car ça lui a été très bénéfique

 

Lucien a eu un gros problème de santé et a dû être opéré pour s’en sortir. Pour mieux récupérer, son médecin lui a conseillé de prendre de la spiruline, conseil qu’il a suivi. D’après les explications de son médecin (et du mien aussi d’ailleurs, mais j’y reviendrai plus tard), la spiruline contient tous les apports nécessaires non seulement pour un bon fonctionnement de l’organisme, mais ce complément nutritionnel « par excellence » améliore également les performances physiques, aide à lutter contre le stress, favorise les sommeils réparateurs…

D’après les témoignages de Lucien, il voulait en finir le plus vite possible avec sa convalescence car il ne supportait pas le fait de rester « inactif ». En tout cas, avec sa cure de spiruline, son médecin et surtout lui-même étaient très satisfaits du résultat : Lucien a pu reprendre son boulot bien plus tôt que prévu. Et il a rajouté : « le fait que je me sois débarrassé de ma maladie après l’opération m’a beaucoup aidé, mais ma cure de spiruline a fait que je pète la forme, et j’ai bien plus d’énergie que quand j’avais 20ans ». Cette « grande énergie » qui dégageait de lui, je l’ai bien senti et c’est d’ailleurs pour cela qu’en le croisant, je n’ai pas pu m’empêcher de lui demander comment il faisait.

Mon médecin m’a confirmé les bienfaits de la spiruline

 

Convaincu par Lucien, j’ai été voir mon médecin pour lui demander par rapport à la spiruline. J’ai d’abord commencé par lui expliquer ce qui me tracassait, c’est-à-dire le fait que je faisais beaucoup de sport pour mieux me sentir, pour dégager le stress du boulot, et que depuis que je suis moins performant, cela constituait comme un cercle vicieux avec le stress et l’inefficacité dans mon travail. Puis je lui ai dit qu’un ancien camarade de fac m’a conseillé la spiruline et je lui ai demandé ce qu’il en pensait. Il m’a alors dit qu’effectivement, la spiruline pourrait être pour moi « une solution ».

Il m’a d’abord expliqué que la spiruline est un complément nutritionnel très riche en protéine, bien plus que le poisson, le bœuf, le poulet ou encore le soja. Puis, pour faire simple et m’éviter les cours de sciences, il m’a dit que, par exemple, 10 grammes de spiruline apportent autant de caroténoïdes que 4 carottes, autant de calcium que 85g de flétan, autant de protéine qu’un œuf, autant de magnésium que 2 betteraves et demi, autant de fer que 6 artichauts et demi et j’en passe.

Par ailleurs, il a aussi dit que tous les éléments que contient la spiruline peuvent être assimilés par l’organisme, ce qui favorise la récupération rapide après l’effort et le développement des muscles. Bref, la spiruline est faite pour les convalescents et les grands sportifs, mais qu’elle aide aussi à combattre le stress et tout ce qui peut en découler (insomnie…).

Toutefois, il m’a recommandé de ne pas dépasser les 10 grammes par jour. En effet, c’est ce dosage qui est habituellement pris par les grands sportifs mais qu’au-delà, des problèmes peuvent survenir notamment au niveau du rein et éventuellement au foie. D’ailleurs, pour éviter les éventuels troubles gastro-intestinaux et les maux de tête, il m’a aussi conseillé de commencer petit à petit, pour atteindre les 10 grammes seulement après quelques semaines.

Les résultats de la spiruline sur moi

 

La spiruline a apporté pour moi les effets voulus. En effet, pour le vélo, je retrouvais mes performances après un peu plus d’un mois de cure (comme indiqué, je ne me suis pas précipité sur le dosage). Et même que maintenant, j’ai tellement la forme que c’est désormais l’heure qui m’oblige à arrêter, pour ne pas être en retard au boulot. Sinon, me sentant bien dans ma tête, j’étais plus efficace au travail : le stress existe encore bien évidemment car les pressions et la concurrence entre collègues sont toujours là, mais j’arrive à moins me mettre moi-même la pression.

C’est comme si le fait que je puisse « me surpasser » physiquement me comble et que je ne cherche plus à exceller partout. Cela pour dire que la spiruline a, certes, ses bienfaits, mais les réponses à certaines préoccupations qui nous stressent ne se trouvent ailleurs qu’en nous-mêmes.

Les plus :

  • Accessible un peu partout : en pharmacie, chez un herboriste, sur internet…
  • Contient « tout » (protéine, oligo-éléments, vitamines…) et apporte ainsi plusieurs bienfaits à la fois
  • Convient aux végétariens, notamment grâce à sa forte teneur en vitamine B12
  • Evite les fatigues musculaires lors d’activités physiques / sportives intenses
  • Aide les convalescents à mieux récupérer
  • Peut combler certains manques dus à une consommation insuffisante de légumes

Les moins :

  • Peut provoquer des maux de tête ou des troubles gastro-intestinaux si l’augmentation du dosage n’est pas progressive ou en cas de surdosage.
  • Ne convient pas aux personnes souffrant de phénylcétonurie
  • N’est pas recommandée aux femmes enceintes et allaitantes, aux personnes sujettes aux calculs rénaux, souffrant de la goutte ou présentant un taux élevé dans le sang d’acide urique
9.5

TRES EFFICACE

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas visible.Ce champ est obligatoire, merci.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Lost Password